Pour garder la forme et préserver votre santé, bougez avec l’application Mouv’It !

Exposition des Archives du Loiret dédiée aux Jeux olympiques

6 juin 2024

Entrée gratuite pour un retour sportif vers le passé

Ce que l’on appelle saisir la balle au bond ! À l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, les Archives départementales du Loiret ne pouvaient déclarer forfait. Du 21 mai au 30 août 2024, au Pavillon Culture situé 29 boulevard Marie-Stuart à Orléans, court ainsi l’exposition Archives dans la course ! Elle rassemble une grande variété de documents autour des histoires mêlées des Jeux et du sport dans le Loiret, ce à travers ses champions, ses entreprises et collectivités locales.

Informations pratiques :
  • Du mardi 21 mai au vendredi 30 août 2024 aux Archives départementales du Loiret, 29, boulevard Marie Stuart – 45000 Orléans.
  • Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h. Entrée libre et gratuite.
  • Ouverture exceptionnelle le dimanche 9 juin de 14h à 18h. Visite guidée de l’exposition à 16h sur inscription à dad@loiret.fr ou au 02 36 99 25 00.
  • Visites guidées à 16h de 45 minutes le dimanche 9 juin, le jeudi 4 juillet et le jeudi 1er août
Sandrine Martinet
Sandrine Martinet, para-judokate loirétaine quatre fois médaillée

Les 32 olympiades d’été et les 24 d’hiver ont vu plus de 1 500 athlètes français monter sur l’une des trois marches du podium. 14 d’entre eux, pour 19 médailles, sont Loirétains. La nageuse Catherine Poirot ouvre le compteur aux JO 1984 de Los Angeles avec une belle troisième place au 100 mètres brasse. Quant au plus titré, nommons Florian Rousseau, alias « le pistard de Patay », de part ses quatre médailles olympiques dont trois en or (1996 et 2000) et une en argent (2000) en cyclisme sur piste. Une discipline, suivie du judo, où le Loiret recense d’ailleurs le plus de récompenses. Le département fut même le premier de tous ses homologues français en termes de médailles aux JO de Sydney en 2000, six dont trois en or.

Sinon, l’exposition Archives dans la course revient sur les incubateurs de champions que sont les clubs sportifs. Plongez dans les documents des plus historiques de notre territoire ! L’Arago Sport naît en 1889 et crée la première équipe de football féminin dans le Loiret en 1968. Le Cercle Pasteur de Montargis, lui, réunissait déjà plus de 400 inscrits après quatre ans d’existence en 1899, avant que sa section féminine ne s’illustre jusqu’à l’international. N’oublions pas l’association de l’Étoile Saint-Marc située à Orléans (ESM) et la section rugby de l’Union Sportive Pithivérienne (USP).

Et les entreprises dans tout ça ? Deux frères sullylois montent ensemble l’emblématique marque de vélos Helyett en 1919, laquelle fera de la modernité des matériaux utilisés sa signature. Le coureur Jacques Anquetil, considéré comme le plus grand de l’histoire du cyclisme, gagne notamment trois Tours de France au guidon d’un vélo Helyett. S’y assiéront également les Français Michel Rousseau (champion olympique en 1956 puis du monde en 1958), André Darrigade (champion du monde en 1959), ou encore Jean Stablinski (champion du monde en 1962). En 1931, par des frères encore, naît la marque de chaussures et ballons de cuir Hungaria. De son atelier à Saint-Jean-de-la-Ruelle en 1950 sort plus de la moitié de la production française qui équipe nombre de clubs de football. Adidas la rachète en 1976.

Les Archives départementales conservent un programme des JO de 1924 avec la seconde affiche officielle montrant un lanceur de javelot au-dessus de la capitale française et du monde.

À lire également…

Dans 45 jours, la Flamme !

Dans 45 jours, la Flamme !

Plus que 45 jours avant le passage de la Flamme dans le Loiret ! J - 45 avant le passage de la Flamme dans le Loiret !...