Pour garder la forme et préserver votre santé, bougez avec l’application Mouv’It !

Nöéline Lanniaux

Quand Nöéline a appris qu’elle serait une des neuf porteurs de la Flamme olympique, elle a d’abord été « choquée : je ne pensais pas que je pouvais être choisie. » La surprise passée, la jeune fille de 16 ans ne cache pas sa joie : « Je vais représenter la Maison de l’Enfance et montrer que les jeunes qui y sont accueillis sont eux aussi capables de faire des choses exceptionnelles. »

De l’allant pour la suite

Ses premières pensées vont à sa famille, qui viendra sans aucun doute l’acclamer sur le bas-côté de la route. « Mon père va être fier de moi. Il regarde tout le temps les Jeux olympiques et paralympiques à la télé ! Ça sera un bonheur dans ma famille. Ça prouvera que même si on est placé en foyer, on n’est pas un enfant malheureux sans perspectives, on peut aussi avoir l’opportunité de réaliser des actions que l’on ne pensait pas pouvoir accomplir un jour. »

Nöéline est persuadée que cette aventure va lui donner de l’allant pour la suite. Et elle se fixe déjà des objectifs : en amatrice de football, elle souhaite, à sa majorité, « rejoindre une bonne équipe et reprendre les entraînements. J’ai joué en club, au poste d’attaquante, pendant six ans. »

D’autres relayeurs

Célya Gauthier

Célya Gauthier

Célya Gauthier, consultante emploi auprès des bénéficiaires du RSA, sera l’une des six porteurs de la Flamme olympique...

Louane Fajoux

Louane Fajoux

Louane est heureuse. Heureuse et fière. Fière de représenter les adolescents de son âge. « Malgré tout ce que...